La Cour suprême accorde une libération sous caution à trois artistes du Kabir Kala Manch détenus pour des liens avec les « maoïstes »

Suite à cette décision, toutes les 11 personnes arrêtées dans cette affaire par l’Anti Terrorism Squad de l’Etat (ATS) ont maintenant obtenu une libération sous caution.

Ramesh Gaichor, Sagar Gorkhe et leurs épouses Jyoti Jagtap et Rupali Jadhav en dehors de Oval Maidan. (Photo de Ganesh Shirsekar) La Cour suprême (SC) a accordé mardi une libération sous caution à Sachin Mali, Sagar Gorkhe et Ramesh Gaichor, les trois activistes du Kabir Kala Manch (KKM), un groupe culturel basé à Pune, qualifié de front « Maoïste » par la police du Maharashtra.

Plus tôt, en mai 2016, la cour suprême avait accordé une libération sous caution à la leader suprême maoïste Angela Sontakke, qui avait été arrêtée avec des artistes du KKM par l’ATS en avril-mai 2011.

Selon l’ATS, Angela aurait été secrétaire du Golden Corridor Committee du CPI-Maoïste interdit, qui visait à diffuser l’idéologie maoïste de la lutte armée contre le gouvernement et à recruter de nouveaux membres dans les zones urbaines de Gujrat et Maharashtra, y compris des villes comme Pune, Mumbai, Thane, Surat, Ahmedabad. Il a été allégué qu’Angela et son mari Milind Teltumbde, qui est maintenant présenté comme un membre du comité central de CPI-maoïste, ont endoctriné certains des artistes de KKM et d’autres jeunes vers l’idéologie maoïste.

L’avocate Rebecca Jhon et les avocats Ramesh Kumar et Jawahar Raja ont représenté les artistes de KKM devant la cour suprême. « Nous avons soutenu que les trois artistes ont été détenus pendant environ quatre ans. Ils n’étaient impliqués dans aucun type de violence ou activités criminelles. La seule allégation est qu’ils seraient liés à une organisation maoïste interdite. L’accusation avait déclaré en mai 2016 qu’elle allait compléter le procès sous six mois. Mais jusqu’à présent il n’y a pas de progrès dans le procès. En outre, toutes les autres personnes arrêtées dans cette affaire ont été libérées sous caution. La cour suprême a été convaincue par nos arguments et a accordé aux trois artistes une libération sous caution», a déclaré l’avocat Rebecca Jhon.

L’ATS avait arrêté Angela de Thane en avril 2011 avec six autres comprenant Sushma Ramteke, Anuradha Sonule, Mayuri Bhagat, tous trois de Chandrapur, Jyoti Chorge de Pune, Siddhartha Bhosale et Deepak Dhengle, deux artistes de KKM de Pune.

Tous ont été arrêtés en vertu de la Loi sur la prévention des activités illégales (UAPA). Ensuite, l’ATS a arrêté huit autres personnes dans cette affaire, y compris Milind Teltumbde, une fille nommée Jyoti et les artistes de KKM – Sheetal Sathe, son mari Sachin Mali, Ramesh Gaychor, Sagar Gorkhe, Prashant Kamble et Santosh Shelar.

Milind, Jyoti, Shelar et Kamble sont toujours en fuite. Les enquêteurs estiment que Shelar et Kamble, résidents respectivement des bidonvilles de Kasewadi et de Tadiwala à Pune, se sont joints aux cadres maoïstes armés dans les jungles.

En janvier 2013, la Haute Cour de Bombay (HC) a accordé une caution à Sushma, Anuradha, Mayuri, Jyoti Chorge, Siddhartha et Deepak, disant que les suspects pouvaient être «sympathisants de la philosophie maoïste» mais «aucun ne peut être considéré membre du CPI-maoïste « .

Pendant ce temps, Sheetal et Sachin se sont rendus le 2 avril 2013, en mettant en scène « Satyagraha » devant la Mantralaya à Mumbai. Après quelques jours, Ramesh et Sagar se sont aussi rendus de la même façon. Sheetal a obtenu une caution vu qu’elle était enceinte.

L’ATS a présenté une plainte devant le tribunal alléguant que ces quatre membres de KKM, dont Sheetal, avaient participé à des entraînements armés avec environ 150 naxalites dans les régions de la jungle de Gadchiroli entre novembre 2011 et avril 2012 alors qu’ils étaient en fuite. L’ATS a enregistré des déclarations de trois naxalites repentis qui auraient identifié les artistes KKM comme membres actifs du CPI-Maoïste. La haute cour  avait alors rejeté les demandes de caution de Sachin, Sagar et Ramesh. Mais aujourd’hui, la cour suprême a accordé la libération sous caution aux trois. Sachin est incarcéré à la prison Arthur Road alors que Sagar et Ramesh sont dans la prison de Taloja.

Rupali Jadhav, l’épouse de Sagar, qui est aussi une artiste de KKM, a déclaré: « Bien que tard, nous sommes heureux qu’ils aient obtenu la liberté sous caution. Nous prévoyons maintenant de renforcer notre groupe et de continuer à lutter contre les maux sociaux et politiques. « 

Source

D’autres infos sur le Kabir Kala Manch: ICI, ICI, ICI et LA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *