Volkswagen s’associe à Tata Motors pour conquérir l’Inde

Le trust automobile allemand va signer un partenariat avec son homologue indien pour développer des véhicules low-costs.

L’allemand Volkswagen et le groupe indien Tata Motors, propriétaire du groupe Jaguar Land Rover, ont signé une lettre d’intention pour discuter d’un partenariat stratégique. L’objectif est de développer des nouveaux véhicules – utilisant la marque Skoda – afin de cibler le sous-continent indien, où le trust allemand est très peu présent.

Pour Volkswagen, il s’agit, une nouvelle fois, de tenter de développer des véhicules low-costs, adaptés à ces marchés émergents. Il avait noué un partenariat avec le japonais Suzuki, premier acteur indien au sein d’une coentreprise avec l’indien Maruti. Mais cet accord a échoué en 2015.

Une guerre pour la prise du marché indien

Le marché indien, 3 millions de véhicules, est aujourd’hui jugé très alléchant par de nombreux constructeurs qui y trouvent une main d’oeuvre peu chère et des débouchés.

Renault a réussi il y a deux ans le lancement de la Kwid, ultra-low-cost. PSA vient de signer un accord avec l’équipementier automobile indien Birla afin de s’y implanter avec des véhicules spécialement conçus pour ce marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *