Suite à la nomination d’un fasciste hindou premier ministre de l’Uttar Pradesh, des boucheries musulmanes sont incendiées

L’industrie de la viande, généralement tenue par les musulmans, est régulièrement source de tensions religieuses en Inde, où la vache est considérée comme sacrée par les hindous. Des accusations de vente de viande de bœuf peuvent déclencher des émeutes communautaires.

Cet incendie intervient quelques jours après la nomination d’un prêtre hindou radical, Yogi Adityanath, à la tête de cet Etat de 220 millions d’habitants, le plus peuplé d’Inde.

Le choix du puissant religieux, porte-drapeau d’une Inde exclusivement hindoue, a interpellé plus d’un commentateur. Le yogi (un titre honorifique) avait par exemple mis sur un pied d’égalité une grande star musulmane de Bollywood avec un chef jihadiste pakistanais, ou mené une « campagne de purification » pour convertir les chrétiens à l’hindouisme.

Parmi les premières décisions de M. Adityanath après son entrée en fonctions figure la fermeture d’abattoirs.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *