“Si un musulman parle contre le BJP, il est qualifié de terroriste; Si un hindou le fait, c’est un Naxalite »

C’est ce qu’a déclaré le Dr Suresh Khairnar à la cérémonie de remise des prix du NCHRO

New Delhi: samedi 4 février, Suresh Khairnar, militant social et défenseur des droits humains, a critiqué le gouvernement Modi de polariser les différentes communautés et d’étouffer la liberté d’expression dans le pays.

Il a pris la parole lors de la remise du Mukundan C Menon Award – 2016 qui lui a été décerné pour sa participation active aux questions sociales et aux droits de l’homme par l’organisation de la Confédération nationale des droits humains (NCHRO).

Dr Suresh dans son adresse a dit: «Si un musulman parle contre le BJP, il / elle est étiqueté comme terroriste et si un hindou parle contre eux, il est appelé un naxalite. Nous sommes tous conscients de comment les militants et les intellectuels qui ont des opinions contraires au parti au pouvoir sont traités, », a déclaré le Dr Khairnar.

En outre, il a partagé son expérience au sujet de sa visite au Cachemire. Il a fustigé le gouvernement pour avoir commis des atrocités contre les habitants de la vallée et appelé à un rôle proactif des sociétés civiles.

«Depuis mon retour du Cachemire, je me sens agité. Il suffit d’aller voir la réalité des atrocités commises par les forces sur les gens dans la salle n ° 8 du collège médical du gouvernement à Srinagar. Il est grand temps pour nous tous d’interroger le gouvernement sur l’utilisation continue de la force sur le peuple cachemiri « , a-t-il ajouté.

Dr Suresh Khairnar

Le Dr Suresh Khairnar à la cérémonie de remise des prix de la NCHRO

Le prix a été décerné par Kuldip Nayar, journaliste et écrivain vétéran dans une élégante cérémonie organisée par le NCHRO à l’Indian Law Institute près de la Cour suprême de l’Inde.

La cérémonie de remise des prix a réuni le Professeur G.N Saibaba, le Professeur S.A.R Geelani, Manisha Sethi de la JTSA, EM Abdul Rahiman, le Président de la Fondation Empower India et le Professeur P. Koya, Secrétaire Général de la NCHRO.

Des centaines de militants ont participé à la cérémonie de remise des prix.

Le prix a été institué par la NCHRO en mémoire de Mukundan Menon, secrétaire général fondateur, pour reconnaître les personnes, instituts ou organisations impliqués dans la protection des droits humains et de l’environnement. Le prix comprenait une plaque, la citation et un prix en argent de 25 000 roupies.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *