Qui sont Umar Khalid et Shehla Rashid? Et pourquoi l’ABVP les traite-t-il d’ « anti-nationaux »

L’ABVP considère Umar Khalid et Shehla Rashid comme «anti-nationaux», d’autant plus Khalid qui a adopté des positions politiques très à gauche.

Le nom d’Umar Khalid est devenu synonyme de dissidence. Khalid est un leader étudiant de gauche qui s’est retrouvé sur le devant de scène en février dernier après avoir organisé un événement commémoratif en l’honneur d’Afzal Guru. Khalid fait face à une accusation de sédition après que des slogans contre l’Inde ont été scandés lors de l’événement  à la Jawaharalal Nehru Université (JNU).

umar-khalid-in-jnu

Actuellement, l’étudiant de vingt-neuf ans est à nouveau, présent dans les médias. Cette fois sans dire un mot ou avoir organisé un quelconque événement. Le chercheur doctorant au Centre d’études historiques du JNU a été invité à prendre la parole lors d’un événement « Culture of Protest », au Collège Ramjas de Delhi provoquant de très fortes réactions du groupe d’étudiants de droite Akhil Bharatiya Vidyarthi Parishad (ABVP).

Les événements qui ont suivi ont vu des partisans d’ABVP protester vigoureusement contre l’administration du Ramjas College pour avoir invité Khalid.

Quelle est l’idéologie politique d’Umar Khalid

Il est un ancien dirigeant de l’association des étudiants démocrates (DSA), qui était souvent considéré comme l’aile étudiante du Parti communiste de l’Inde (maoïste). Les deux organisations ont été interdites par le gouvernement indien, les obligeant à devenir clandestines.

L’un des buts déclarés du CPI (maoïste) est de renverser le gouvernement de l’Inde par une lutte armée et populaire.

Khalid qui considère le capitalisme comme la racine de tous les maux qui affligent l’Inde.

Khalid est issu d’une famille musulmane du district d’Amravati au Maharashtra, mais se définit comme athée.

Khalid est qualifié d’anti-national par l’ABVP et la Droite pour ses opinions politiques.

Qui est Shehla Rashid

Shehla Rashid

Shehla Rashid Shora est une étudiante du Cachemire et est également titulaire d’un mastère de philosophie à la JNU. Elle a été élue vice-présidente du syndicat des étudiants du JNU en 2015. Elle est membre de l’All India Students Association (AISA), qui a une idéologie de gauche relativement modérée par rapport à l’idéologie maoïste d’Umar Khalid.

Elle est généralement considérée comme plus intégrée que Khalid, et a déclaré que sa perception de l’état indien a changé avec le temps. « J’ai eu une image très violente de l’Inde, mais JNU m’a donné l’espace démocratique. »

Comme Khalid, Rashid a également connu la célébrité l’an dernier en défendant Khalid et Kanhaiya Kumar, l’ancien président de l’Union des étudiants de JNU, tous deux accusés de sédition contre l’État indien. Rashid a également mené un effort dans le sillage de l’arrestation de Khalid pour obtenir l’abrogation de la loi sur la sédition.

Rashid aurait rejoint l’All India Students Associating (AISA) en 2012.

Le background de Shehla Rashid

Rashid a été une militante des droits humains avant de se déplacer à Delhi pour poursuivre un diplôme de recherche au JNU. Elle aurait obtenu un diplôme en génie informatique du prestigieux Institut national de technologie, Srinagar et a travaillé à la société de logiciels HCL Technologies.

Rashid aurait participé à une longue campagne de défense des droits des femmes au Cachemire.

Selon les rapports, elle est perçue comme la figure du mouvement des étudiants de gauche et rassemble largement différents groupes d’étudiants de gauche sous une seule bannière. Il semblerait qu’elle se situe à la gauche politique de l’ancien président de JNUSU Kanhaiya Kumar.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *