Lutte des ouvriers de Maruti Suzuki: 31 ouvriers condamnés pour violences mortelles suite au décès du DRH

La justice indienne a condamné vendredi 31 ouvriers pour des violences qui avaient abouti à la mort d’un responsable dans une usine du fabricant automobile Maruti Suzuki en 2012.

Lors d’une audience à Gurgaon, en périphérie de New Delhi, le tribunal a jugé 13 ouvriers coupables du meurtre d’Awanish Kumar Dev, un responsable des ressources humaines dont le corps calciné avait été retrouvé dans les décombres du bâtiment de Manesar après les émeutes en juillet 2012.

Dix-huit de leurs collègues ont eux été condamnés pour émeute, pillage et dégradation de biens. Les 117 autres personnes poursuivies dans l’affaire ont été relaxées.

La victime avait trouvé la mort en essayant d’échapper à un incendie déclenché par les manifestants en conflit avec la direction, dont ils dénonçaient la politique salariale et les méthodes de management.

La défense a immédiatement annoncé son intention de faire appels de ces condamnations, dont les sentences ne seront prononcées que le 17 mars.
« Nous combattrons la condamnation devant une instance supérieure », a déclaré à l’AFP Monu Kuhar, avocat de tous les accusés dans l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *