Les Naxalites entreprennent un profilage social des villageois pour prendre l’avantage sur la CRPF.

Le rapport du Bureau chargé du renseignement indique en outre que les naxalites sont en train de construire un réseau plus large de villageois afin d’avoir de meilleurs renseignements sur le terrain.

Alors que le centre s’efforce de battre les naxalites, les Maoïstes ont déjà intensifié leurs efforts pour mobiliser les villageois. Le Bureau chargé du renseignement a déclaré au ministère de l’intérieur de l’Union qu’il existait déjà une mobilisation majeure pour amener les villageois dans le mouvement naxalite.

Le Bureau chargé du renseignement affirme que ces villageois sont choisis un par un afin d’être utilisés soit comme informateurs, soit en tant des boucliers humains. Les naxalites effectuent plusieurs enquêtes concernant le profil social et l’analyse de classe, indique le rapport du Bureau chargé du renseignement.

En outre, les naxalites ont également classé les villageois en trois catégories: les supporters de base, les indéterminés et les possibles. Ce profilage social a en fait aidé les naxalites à intensifier leurs opérations et à mobiliser les villageois en leur faveur. Le rapport indique en outre que les naxalites sont en train de construire un réseau plus large de villageois afin d’avoir une meilleure connaissance du terrain. De plus, lors des attaques, ils peuvent également mobiliser un plus grand nombre de villageois pour les utiliser comme « boucliers humains ». Les enseignants, les militants sociaux, les travailleurs et les commerçants font partie de leurs réseaux. Ce réseau intense d’informateurs a aidé les naxalites à battre les forces de sécurité. C’était l’une des principales raisons pour lesquelles les naxalites ont pu mener cette attaque retentissante à Sukma, au Chhattisgarh, dans laquelle 25 jawans de la CRPF ont été tués.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *