Jharkhand: Six soldats blessés lors d’une confrontation avec les maoïstes au Latehar

Des sources policières ont indiqué qu’une confrontation a eu lieu dans la journée par intermittence, en commençant par des explosions d’IED et d’une mine par les maoïstes dans la région de Burha Pahari.

Ce vendredi, au moins six soldats ont été blessés lors d’explosion d’IED qui ont eu lieu au cours d’une confrontation avec les maoïstes dans une zone profonde de la forêt de Burha Pahari dans l’arrondissement de Latehar en Jharkhand . Les fonctionnaires ont déclarés que les blessures ne sont pas graves, malgres que cinq d’entre eux ait du etre transportés à l’hôpital de Ranchi. Les opérations contre les Naxalites continuent encore.

Une équipe conjointe du bataillon CoBRA de la Force de Réserve Centrale de la Police (CRPF) et du district de Latehar était entré dans les zones forestières de Burha Pahari, qui partage des frontières avec le Chhattisgarh et est proche de la zone de Garhwa du Jharkhand, suivant des indices indiquant la présence de forces naxalites dans la région.

Deux commandants adjoints de la CRPF, un chef de la police, deux sous-inspecteurs et un soldat junior des forces du Jharkhand ont été blessés. Le soldat junior a subi des blessures superficielles. Il a reçu des premiers soins et se porte bien. Les cinq autres ont été amenés à l’hôpital Medica de Ranchi par choppers pour un meilleur traitement. Toutefois, l’état des blessés n’est pas grave, a déclaré le Directeur Général Adjoint (des Opérations) et porte-parole de la police du Jharkhand RK Mallick.

Mallick a ajouté que les opérations contre les Naxalites continuaient encore. Cependant, il a refusé de divulguer plus de détails.

Des sources policières ont indiqué que l’accrochage a eu lieu dans la journée par intermittence, en commençant par des explosions d’IED et d’une mine par les maoïstes dans la région Burha Pahari. Les IED ont explosés d’abord vers 05h30, puis une autre vers 10 heures, puis de nouveau à 13 heures. Les militaires blessés ont été évacués vers Ranchi. Dans l’après-midi, il n’y a pas eu de confrontation. Les recherches et opérations de ratissage continuent encore, a déclaré un responsable de la police.

La police a dit que les maoïstes ont fortement miné la zone, ce qui rend difficile l’avancée des forces de sécurité. Les commandants en chef des maoïstes dont Arvind sont soupçonnés d’être retranchés dans cette région, selon des sources.

Burha Pahari est considéré comme un bastion pour les maoïstes, qui utilisent son terrain difficile et ses forêts profondes pour échapper aux forces de sécurité. Dans le passé, la police, en association avec les CRPF, a mené plusieurs opérations dans la zone pour récupérer des explosifs et d’autres objets appartenant aux maoïstes.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *