Inde – Sous Modi, les attaques contre les Musulmans et les Dalits ont fortement augmenté en Inde

En Inde sous le régime du Premier ministre Narendra Modi, la tolérance religieuse s’est détériorée et les violations de la liberté religieuse ont augmenté, selon un rapport d’un organisme bipartisan américain indépendant.

Le rapport présenté par la commission étasunienne sur les libertés religieuses internationales (USCRIF) affirme que les communautés religieuses minoritaires et les Dalits subissent la discrimination et la persécution en Inde, où les crimes de haine, les boycottages sociaux, les persécutions et les conversions forcées qui se sont intensifiés de façon spectaculaire depuis 2014.

lutte des minorités« Sous les gouvernements dirigés par le Parti du Congrès et par le BJP, les communautés religieuses minoritaires et les Dalits, ont fait face à la discrimination et la persécution en raison d’une combinaison de lois trop larges ou mal définies, d’un système de justice pénale inefficace et d’un manque de cohérence jurisprudentielle. En particulier, depuis 2014, les crimes motivés par la haine, les boycottages sociaux, les agressions et la conversion forcée ont connu une escalade dramatique « , a déclaré le rapport.

« Depuis que le BJP a pris le pouvoir, les communautés religieuses minoritaires ont été sujettes à des commentaires dérogatoires par les politiciens du BJP et de nombreuses attaques violentes et des conversions forcées par des groupes nationalistes hindous affiliés comme Rashtriya Swayamsevak Sangh, Sangh Parivar et Vishva Hindu Parishad ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *