Inde. Des dalits frappés et arrêtés pour un bovin mort

La police indienne a interpellé ce vendredi cinq dalits attaqués par une bande d’hindous qui les accusaient d’avoir tué une vache, qui était en réalité un buffle, sur fond de crispations politico-religieuses dans le pays autour la vache sacrée.

À Aligarh, dans l’État d’Uttar Pradesh (nord), un groupe d’hindous de haute caste effectuait un raid contre une ferme laitière lorsqu’ils ont découvert cinq hommes dalits en train d’équarrir un cadavre de bovin. Les dalits ont été passés à tabac.

L’animal, mépris pour une vache par les assaillants, s’est avéré être un buffle, animal qui n’est, lui, pas considéré comme sacré dans l’hindouisme.

Plusieurs communautés dalits sont traditionnellement chargées de l’équarrissage et ramassage de bovins morts, un métier considéré comme paria. L’abattage de buffle est autorisé mais uniquement dans des établissements autorisés, ce qui n’était pas le cas de cette ferme laitière.

Poursuivis pour « cruauté animale »

Les dalits clament que l’animal est mort de causes naturelles mais, dans l’attente d’un rapport sur les circonstances du décès, la police a engagé des poursuites contre eux.

« Ils ont été arrêtés sur le chef de cruauté animale, et les autres accusations dépendront des résultats de l’autopsie » du buffle, a déclaré à l’AFP Rajesh Kumar Pandey, chef de la police locale.

Aucun des assaillants n’a été arrêté par la police au motif que les victimes n’ont pas porté formellement plainte. L’année dernière, dans l’État du Gujarat (ouest), quatre dalits avaient été dénudés et flagellés en public après avoir été découverts en train d’équarrir une vache. Cet incident avait déclenché une grève dans leur communauté, qui avait en protestation laissé pourrir des carcasses de vaches dans les rues pendant des mois.

Série d’attaques et lynchages contre des dalits

La violence contre les dalits et les musulmans dans des troubles liées à la vache sacrée connaît une flambée ces derniers mois. Ce nouvel incident s’inscrit dans une série d’attaques et lynchages contre des dalits (autrefois appelés « intouchables ») et minorités religieuses en Inde autour de la question de la protection de la vache sacrée.

Deux musulmans soupçonnés d’avoir volé des vaches ont été tués la semaine dernière par des villageois. Le mois dernier, un autre musulman a été lynché sur le bord d’une autoroute alors que sa camionnette transportait du bétail.

Pour leurs détracteurs, les milices de protection des vaches se sont senties renforcées par l’arrivée au pouvoir en 2014 du nationaliste hindou Narendra Modi.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *