En Inde, la moitié de la population de moins de 18 ans vit dans la pauvreté

Au moins la moitié de la population de moins de 18 ans de l’Inde vit dans une pauvreté aiguë, révèle une étude «profondément troublante» de l’Université d’Oxford.

Dans les 103 pays à revenu faible et intermédiaire étudiés, les enfants représentaient 34 pour cent de la population totale, mais 48 pour cent des pauvres, selon une mesure qui évalue une gamme de privations en matière de santé, d’éducation et de vie.

La définition internationale d’un enfant utilisé dans l’étude était « âgé de moins de 18 ans ».

« Ces nouveaux résultats sont profondément troublants car ils montrent que les enfants sont disproportionnellement pauvres lorsque les différentes dimensions de la pauvreté sont mesurées », a déclaré Sabina Alkire, directrice de l’Oxford Poverty & Human Development Initiative (OPHI) à l’Université d’Oxford.

La recherche a examiné les derniers chiffres de l’indice multidimensionnel mondial de la pauvreté (MPI) par groupe d’âge afin d’analyser la situation particulière de 1,8 milliard d’enfants vivant dans 103 pays.

Le MPI complète les mesures traditionnelles de lutte contre la pauvreté basées sur le revenu en prenant en compte les privations sévères auxquelles chaque personne est confrontée en même temps en matière d’éducation, de santé et de vie.

Le MPI évalue la pauvreté au niveau individuel. Si quelqu’un est privé d’un tiers ou plus de dix indicateurs (pondérés), de la nutrition, de la mortalité infantile, des années de scolarité, de la fréquentation scolaire, du combustible pour la cuisine, de l’assainissement, de l’eau potable, de l’électricité, des sols, des biens, l’indice mondial les identifie comme « MPI pauvre ».

L’ampleur – ou l’intensité – de leur pauvreté est mesurée par le nombre de privations que les enfants subissent.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *