En Inde, 59 soldats ont déserté avant même d’avoir pris leur premier poste face aux maoïstes

Près d’une soixantaine de soldats indiens d’une unité d’élite contre-insurrectionnelle ont disparu hier, à la veille de leur premier déploiement dans une région instable du Nord-Est de l’Inde où la guérilla maoïste est active.

Les 59 militaires se rendaient dans le Bihar hier soir pour leur première mission dans cet Etat, lorsque leur train s’est brièvement arrêté. Ils en ont profité pour descendre sans prévenir leurs supérieurs qui sont sans nouvelles depuis, selon l’agence Press Trust of India (PTI).

Des officiers de l’unité à laquelle les soldats appartiennent ont indiqué qu’une enquête était en cours pour déterminer comment ils avaient pu disparaître sans que personne ne s’en aperçoive, a précisé PTI.

L’Etat du Bihar est avec ceux de Chhattisgarh, Orissa, Jharkhand et du Maharashtra, l’un des épicentres de la guérilla maoïste. Les rebelles sont actifs depuis 1967 et l’insurrection maoïste constitue l’espoir du peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *