« Dans la zone de conflit, les Jawans meurent pour les intérêts des grandes entreprises »

NAGPUR: les Naxalites, après l’attaque de Sukma, expliquent leur position auprès des habitants et des jawans en parlant des «mauvaises condtions de vie» de ceux-ci dans la zone de conflit et en critiquant les politiques des gouvernements du centre et du Chhattisgarh.

Selon un tract récupéré le 5 mai dans la région de Dandakaranya sur le plateau central de l’Inde, les maoïstes ont déclaré que la CRPF et d’autres forces étaient enjoints à la «cruauté par leurs maîtres capitalistes» afin de sauvegarder  leurs propres intérêts à «piller» les ressources naturelles de la région. Ils ont également affirmé que les pauvres jawans «mouraient dans la zone de conflit» pour les «grandes entreprises».

Le tract de deux pages indique: « Si les 25 jawans du CRPF s’étaient sont rendus, nous ne les aurions pas éliminés ». Les naxalites leur ont demandé de se rendre mais les jawans ont préféré se battre, précise le tract dans lequel les maoïstes affirment avoir « saisi » une quantité importante d’armes et de munitions importantes lors de cette opération.

Les naxalites ont également réfuté les accusations d’enlèvement de sept jawans de la CRPF et ont déclaré que les allégations formulées contre eux par le gouvernement étaient fausses. Ils ont également protesté contre la « propagande du gouvernement » disant qu’ils auraient mutilé les corps des jawans. Concernant les raisons de l’attaque de Sukma, les Naxalites ont déclaré qu’ils voulaient se venger des politiques du Centre et de l’opération Green Hunt, qui a été lancée pour écraser le «mouvement de masse».

Source

Pour d’autres infos sur les conditions de vie des jawans voir ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *