Au cinéma, les Indiens doivent chanter debout l’hymne national

Les cinéphiles seront désormais contraints de se lever, avant chaque film, pour entonner en choeur l’air de « Jana Gana Mana ». Le but: stimuler le patriotisme de ce pays de 1,2 milliard d’habitants.

La décision a provoqué un tollé. La plus haute instance judiciaire d’Inde a ordonné que les cinémas projettent un drapeau national sur l’écran pendant que sera joué l’hymne du pays. Les spectateurs devront se lever pour chanter le Jana Gana Mana, en signe d’honneur et de respect, selon les dires des juges.

Jusqu’à présent, seul l’Etat occidental du Maharashtra, au sud-ouest de l’Inde, imposait la diffusion de l’air musical dans les cinémas de son territoire. Cette obligation de se lever et d’entonner l’hymne a pour but d’instiller « un sentiment de patriotisme engagé et de nationalisme ». Les détracteurs dénoncent une atteinte à la liberté d’expression et à la liberté individuelle.

« C’est déjà une chose que la Cour suprême méprise de la sorte la liberté individuelle. Mais le faire sur un enjeu aussi peu important et arbitraire que le comportement à adopter dans les salles de cinémas est déplorable », a écrit sur son blog Nitin Pai, fondateur du groupe de réflexion Takshashila Institution.

Le mois dernier, un homme handicapé en fauteuil roulant avait affirmé avoir été agressé dans un cinéma de Goa pour ne pas s’être levé pendant l’hymne national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *