Inde: les maoïstes dans la zone frontalière de l’Andhra-Odisha augmentent leurs formations

VISAKHAPATNAM: En dépit d’un revers majeur suite à la tuerie de Ramaguda l’an dernier, les maoïstes dans les zones de la frontière d’Andhra-Odisha (AOB) augmentent leurs formations et gagnent progressivement en force. Les forces de sécurité de l’Andhra Pradesh et de l’Odisha soupçonnent que les naxalites ont pu se remettre des dommages avec l’aide de bataillons de Dandakaranya au Chhattisgarh.

Quatre à cinq compagnies de la PLGA (armée de guérilla de libération populaire) du Chhattisgarh ont été déployées dans divers endroits d’AOB. Selon les sources, toutes ces équipes ont été détachées des bataillons maoïstes des districts Sukma et Dantewada du Chhattisgarh.

Une autre information qui met les flics en alerte est que le travail de suivi et d’orientation des opérations dans l’AOB ont été confiés à de hauts dirigeants du comité central du comité de la zone spéciale de Dandakaranya (DKSZC) : Mallojula Venugopala Rao alias Sonu (petit frère de Kishanji qui a été assassiné à Midnapore Ouest) et Tipparthi Tirupati alias Deoji. Les deux dirigeants sont des experts dans les campagnes politiques et les actions militaires. Ils ont également de l’expérience dans le guidage des escouades dans des situations difficiles et sur le terrain, ont indiqué les sources.

Ayant plus de trois décennies et demie d’expérience dans les mouvements naxalite dans le Nord des Telangana et Dandakaranya, les deux membres du comité central se concentreraient maintenant sur le renforcement des escouades dans l’AOB.

Selon les données du renseignement, en décembre de l’année dernière, Sonu et Deoji conjointement avec RK alias Ramakrishna, l’ancien secrétaire d’AOB, ont tenu des discussions concernant les conditions actuelles dans l’AOB avant d’établir des plans.

« Les naxalites se sont engagés dans une campagne d’offensive tactique (TCOC) dans les zones AOB », a déclaré un haut responsable de la police, ajoutant que si le nombre de maoïstes et de leurs miliciens aurait diminué ces derniers temps, l’action de Ghat Road dans laquelle une explosion a éliminé huit chauffeurs du département de police du district de Koraput prouve le déploiement supplémentaire de cadres venant du Chhattisgarh.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *